Per poter visualizzare tutti i contenuti è necessario avere la versione attuale di Adobe Flash Player.

HOME CURRICULUM PUBBLICAZIONI CD FOTO-VIDEO AUDIO ORGANI STORICI imperia schede organi IM airole alpi marittime schede organi AM Breil sur roya monaco schede organi MC cattedrale grand orgue CONCERTI fest.int.organi.valle.roya baroquiales concerti silvano ensembles s rodi panflote organo trio d'occitanie duo flauto organo duo in furore ensemble CMA QUID NOVI ? vendesi harmonium vendesi spinetta scheda e foto organo zanin nuovo organo s.devota concerti inaugurali LINKS CONTATTI GUESTBOOK ICONOGRAFIA LOCALE 

trio d'occitanie

Trio d'OccitanieJean-Christophe Maillard, musette baroqueFrançois Dujardin, galoubet, tambourinSilvano Rodi, organoChantar Nadal… alora anèm d'aqueste pasl'adorar dintre sa logetae au son de nòstrei musetasfringar davans eu lei cinc pas ...(“Pastres rintratz vòstrei tropèus “ , extr. de «Noëls de Notre-Dame des Doms», Avignon, XVIé siècle)L'Occitanie, ancienne région de langue d'oc, couvre toutes les provinces qui s'étendent des Pyrénées à tout le sud de la France jusqu'aux vallées des Alpes-Maritimes et les Alpes Cozie et Graie en Italie. Du point de vue géographique, ce territoire est délimité par la Mer Méditerranée, les Pyrénées, l'Océan Atlantique, le Massif Central, le montagnes du Dauphiné et les Alpes, versants orientaux in inclus. Dans ce contexte, est née l'idée d'associer aux sonorités de l'orgue celui de la musette, du galoubet avec l'accompagnement rythmique du tambourin, dans un ensemble de compositions anciennes et récentes, à la fois sacrées et profanes, évoquant Noël, créées par des musiciens ayant œuvré au cours des siècles en Occitanie. La musique occitane a des origines très anciennes qui remontent à la période de l'art lyrique des troubadours à caractère monodique. Elle a subi au cours des temps des influences très variées depuis le chant grégorien, le chant polyphonique jusqu'à la musique arabe. De ce vaste répertoire, il reste peu de choses à cause notamment de la pratique très répandue de la transmission orale et de l'improvisation. Cependant, ont été conservés un grand nombre de Nouvé, chants sacrés célébrant le temps de Noël et d'inspiration profane, sur lesquels de nombreux musiciens d'Occitanie ont composé de splendides variations.Parmi les instruments les plus utilisés étaient la viole, la vielle à roue, le galoubet de Provence avec le tambourin, le fifre, instrument typique du pays niçois et la musette, sorte de cornemuse à soufflet au son doux avec des bourdons caractéristiques. À la période baroque, sous les règnes de Louis XIV et Louis XV, à travers une série d'évolutions techniques de l'instrument, la musette devient fort appréciée de l'aristocratie française, au point que Charles E. Borion, auteur d'un traité sur la musette, la situe « par-dessus tous les instruments de la musique». On en construit alors de magnifiques exemplaires d'une facture raffinée et avec de somptueuses décorations, chalumeaux en ivoire et outres recouvertes de brocart et de broderies. Beaucoup de compositeurs français tels qu'Aubert, Baton, les frères Chédeville, Anet et d'autres encore composèrent de nombreuses sonates pour cet instrument soit en version soliste, soit en duo, trio et aussi en basse continue. Lully, Rameau et les auteurs d’opéras l’utilisèrent souvent pour accompagner les scènes pastorales. L'âge d'or de la «musette de cour» qui traversa tout le XVIIe siècle, déclina lentement après la seconde moitié du XVIIIe siècle au point d'en arriver autour 1780, à une extinction quasi totale. C'est grâce à l'intérêt porté par Jean-Christophe Maillard, considéré comme le pionnier dans la redécouverte de la musette baroque, que cet instrument a retrouvé sa splendide sonorité et l'importance qu'il revêtait au plus fort de l'époque baroque française. (testo di Silvano Rodi)

Ascolta alcuni Noëls di Chedeville

Home